Il m’est apparu de plus en plus évident que le plaisir de peindre se situe dans ce jeu subtil où s'affronte essence et apparence et dans cette tension que l'on retrouve en peinture entre concept et figure.